Les bureaux et points d’information touristique

Rouen
25, place de la Cathédrale
CS 30666 76008 Rouen
Tél : +33(0)2 32 08 32 40
Bureau de change : +33(0)2 35 89 48 60
Email : accueil@rouentourisme.com

Elbeuf
7 cours Gambetta
76500 Elbeuf
Tél : + 33(0)2 32 96 30 40
Email : lafabrique@metropole-rouen-normandie.fr

Jumièges
Rue Guillaume le Conquérant
76480 Jumièges
Tél : + 33 (0)2 35 37 28 97
Email : jumieges@rouentourisme.com

Duclair
Mairie
Place du Général de Gaulle
76 480 Duclair
Tél : + 33(0)2 35 05 91 50

En savoir plus sur les horaires d'ouverture

hôtels particuliers à Rouen en Normandie

5 hôtels particuliers
à Rouen

Vous connaissez très certainement Rouen pour ses nombreuses églises ou maisons à pans de bois, mais saviez-vous  que bon nombre d’hôtels particuliers à Rouen sont des joyaux architecturaux. Partez à la découverte de ces bâtiments et de leur histoire.

Hôtel de
Bourgtheroulde

Il est très certainement le plus connu des hôtels particuliers à Rouen. L’Hôtel de Bourgtheroulde, aujourd’hui reconverti en hôtel 5 étoiles, avait pour vocation première d’être un hôtel particulier. Construit par la famille Le Roux entre 1499 et 1532, il est composé d’une façade principale dans la cour intérieure avec des éléments architecturaux de style gothique.

Donnant sur la place de la Pucelle, le porche d’entrée est décoré des deux léopards normano-angevins soutenant les armes de la famille de Bourgtheroulde et du porc-épic symbole du roi Louis XII.

L’aile  gauche est appelée la Galerie d’Aumale. D’inspiration Renaissance à l’Italienne, elle est ornée de bas-reliefs sculptés dans la pierre calcaire représentant les six scènes allégoriques des Triomphes de Pétrarque. Au registre inférieur, les ornements montrent une scène historique contemporaine du monument, l’entrevue du Camp du Drap d’Or.

Si vous souhaitez découvrir cet édifice, la cour intérieure est accessible.

> En savoir plus sur l’Hôtel de Bourgtheroulde

Hôtel
d’Aligre

Direction le quartier des antiquaires pour découvrir ce second édifice. Situé au numéro 30 de la rue Damiette, l’Hôtel d’Aligre se cache derrière un grand porche avec linteau en pierre sculptée.

Ouvert chaque année lors des Journées du Patrimoine, l’hôtel dispose d’une double cour intérieure et d’un jardin à l’arrière de la demeure. Construit au 16ème siècle, il accueillera notamment le Lord Clarendon, ministre en exil du Roi d’Angleterre.

C’est sous l’Empire que la bâtisse revient à la famille des Marquis de Pomeureu d’Aligre. Inscrit partiellement au titre des Monuments Historiques, il abrite aujourd’hui des logements et des bureaux.

Hôtel
de Girancourt

Non loin de la Gare SNCF de Rouen et du Square Verdrel, le 48 de la rue Saint-Patrice cache un hôtel particulier construit vers 1625-1630. A l’origine, son nom était l’hôtel Meynet. Une dizaine de familles de magistrats s’est succédée dans cette demeure. Le quartier de la rue Saint-Patrice était autrefois un quartier de noblesse de robe et de familles parlementaires.

Sa façade de style Louis XIII est ornée de pilastres, de corniches et d’un tympan Louis XIV. A noter la présence d’un oriol qui pouvait avoir plusieurs usages : au Moyen Âge, les habitants venaient y trouver un peu d’air ; les armateurs trouvaient là un moyen pratique de surveiller les mouvements de bateaux sur le port, profitant d’une vue à 360 degrés.

Abandonné dans les années 1980, celui-ci a été entièrement restauré. La restauration a duré presque 10 ans et a permis de remettre en état l‘aile centrale qui date du 18ème siècle. Visible depuis la rue, l’Hôtel particulier de Girancourt est un trésor caché du centre ville de Rouen.

Hôtel
Romé

A deux pas de la Cathédrale Notre-Dame, l’Hôtel Romé se cache à l’abri des regards des touristes. Bâti vers 1525, cet édifice possède une architecture de style Renaissance.

Presque totalement détruit lors de la seconde guerre mondiale, l’hôtel doit son nom à son premier propriétaire Nicolas de Romé, un seigneur de Fresquiennes qui était conseiller du roi et maître des requêtes.

Aujourd’hui visible dans le passage reliant la rue des Carmes à la rue Saint-Romain, l’Hôtel Romé accueille un restaurant 1 étoile.

Hôtel
d’Hocqueville

A la destruction du château de Phillippe Auguste, la place vacante va permettre la construction de plusieurs demeures dont l’Hôtel d’Hocqueville. Sur les ruines de l’ancienne prison du château, la bâtisse est construite en 1657 par le Comte d’Hocqueville.

Aujourd’hui, il ne reste plus que le corps principal avec un pavillon d’angle greffé au XVIIIe siècle et un bel escalier à balustres. L’Hôtel d’Hocqueville abrite le musée de la Céramique.

Ouvert gratuitement au public, n’hésitez pas à passer le porche de cet hôtel particulier et continuez votre visite dans les riches collections du Musée.

> En savoir plus sur le Musée de la Céramique