Les bureaux et points d’information touristique

Rouen
25, place de la Cathédrale
CS 30666 76008 Rouen
Tél : +33(0)2 32 08 32 40
Bureau de change : +33(0)2 35 89 48 60
Email : accueil@rouentourisme.com

Elbeuf
7 cours Gambetta
76500 Elbeuf
Tél : + 33(0)2 32 96 30 40
Email : lafabrique@metropole-rouen-normandie.fr

Jumièges
Rue Guillaume le Conquérant
76480 Jumièges
Tél : + 33 (0)2 35 37 28 97
Email : jumieges@rouentourisme.com

Duclair
Mairie
Place du Général de Gaulle
76 480 Duclair
Tél : + 33(0)2 35 05 91 50

En savoir plus sur les horaires d'ouverture

Slide Kruzenshtern Armada

Le Kruzenshtern
Le quatre-mâts russe

Le Kruzenshtern est un quatre-mâts barque russe qui a été construit en 1926 en Allemagne sous le nom de Padua. Avec le Belem, l’Hermione ou encore la Belle Poule, le Kruzenshtern est l’un des grands voiliers les plus attendus par le public. Ce gréement a été commandé en tant que cargo pour expédier du matériel de construction au Chili, faisant partie d’une série de 5 voiliers nommés Flying P-liners.

 

Le Kruzenshtern
en histoire

A ce jour, cette frégate est la seule encore en activité notamment à des fins de formation et de navire d’école. Historiquement, il a d’abord été remis à l’Union soviétique en 1946 au titre des dommages de guerre et baptisé pour porter le nom de l’explorateur Adam Johann von Krusenstern afin d’intégrer la flotte soviétique de la Baltique.

Par la suite, il a été amarré dans le port de Kronstadt jusqu’en 1961 où il a subi des réparations majeures mais également l’installation de ses premiers moteurs. Malgré ces modifications, l’embarcation a conservé ses grandes voiles et ses cordages.

A cette époque, il faisait partie d’une série de 5 voiliers nommés Flying P-Liners, propriétés de la compagnie maritime allemande Ferdinand Laeisz de Hambourg. Le Kruzenshtern est alors le seul encore en activité, principalement à des fins de formation pour des matelots.

De 1961 à 1965, le navire a effectué de nombreuses études hydrographiques et océanographiques pour l’Académie des sciences de l’URSS. Il a sillonné les mers et océans en Atlantique, dans les Caraïbes ou en Méditerranée.  Le bateau a eu pour mission de servir de navire d’entraînement pour les cadets de la marine russe.

Un bateau
de pêche

Ensuite , le navire devient un voilier-école en 1965 pour les futurs officiers des pêches. De 1968 à 1972, on modernise le bateau. On y installe un ensemble de moteurs et on applique sa peinture de coque actuelle (noire avec une large bande blanche), y compris les hublots noirs qui à distance laissent croire que le bateau est armé de canons.

En janvier 1981, il fait son entrée dans l’industrie des pêches à Tallinn. Puis en 1991, la flotte de l’Académie Baltique de la Pêche intègre ce bateau. Après la chute de l’URSS, en1995/1996, il fait un voyage autour du monde, puis un autre en 2005-2006 pour commémorer le 200e anniversaire du tour du monde d’Adam Johann von Krusenstern.

Le Kruzenshtern est déjà venu à la grande manifestation de l’Armada de Rouen en 2013. En 2019, le navire reviendra sur les quais de Seine pour participer à cette nouvelle édition de l’Armada en Normandie.

Le bateau
en chiffres

Vous pourrez admirer ce vaisseau , sous pavillon russe, lors de son escale à Rouen après avoir remonté l’estuaire. Il quittera le rassemblement de l’Armada lors de la Grande Parade pour voguer sur les flots en direction de son port d’attache ou une nouvelle destination où jeter l’ancre.

  • Longueur : 114,4 m (376 pieds)
  • Largeur : 14,02 m (46,0 pieds)
  • Hauteur : 51,3 m (168,3 pieds)
  • Tirant d’eau : 6,8 m (22,1 pieds)
  • Voilure : 3 400 m2 (36 600 pieds carrés). Il peut arborer 35 voiles, dont 18 carrées.
  • Équipage : 257 personnes
  • Tonnage : 4 700 tonnes
  • Moteurs : 2 × 1 000 ch (diesel)
  • Vitesse max. : 17,3 nœuds (32,0 km/h)

Photo : zm-fn.blogspot.com