Les bureaux et points d’information touristique

Rouen
25, place de la Cathédrale
CS 30666 76008 Rouen
Tél : +33(0)2 32 08 32 40
Bureau de change : +33(0)2 35 89 48 60
Email : accueil@rouentourisme.com

Elbeuf
7 cours Gambetta
76500 Elbeuf
Tél : + 33(0)2 32 96 30 40
Email : lafabrique@metropole-rouen-normandie.fr

Jumièges
Rue Guillaume le Conquérant
76480 Jumièges
Tél : + 33 (0)2 35 37 28 97
Email : jumieges@rouentourisme.com

Duclair
Mairie
Place du Général de Gaulle
76 480 Duclair
Tél : + 33(0)2 35 05 91 50

En savoir plus sur les horaires d'ouverture

Slide Robert Le Diable chateau normandie rouen

La légende de
Robert le Diable

L’une des légendes les plus mystérieuses de l’Histoire normande est celle de Robert le Diable.  Personnage normand célèbre, son château situé entre Rouen et Caen témoigne encore de son importance et des interrogations qui l’entourent.

Robert le Diable,
la légende normande

Aujourd’hui, le nom de Robert résonne dans les oreilles des touristes passant à proximité de Rouen et croisant son château en vallée de Seine.  Mais  l’héritage de cette légende de Robert le Diable est bien plus que cela, c’est aussi une BD, un nom de groupe de rock, une espèce de papillon, une course de marche nordique, une marque de bière ou encore des tableaux de peintres illustrant par exemple les voûtes d’une église de Palerme en Italie ou une tour de Londres.

Qui était Robert le Diable ? D’après la légende née au XIIème siècle, Robert est le fils du Duc Aubert et de la duchesse Indre. Le surnom de « diable » provient des histoires contées par sa mère ,qui ne pouvant avoir d’enfants, nomma le nom du diable lorsque son mari lui fit l’amour et donna naissance au jeune garçon.

Cette invocation eut pour conséquences de rendre coléreux, violent et cruel Robert dès son plus jeune âge. Alors que son père le fit chevalier, il prit alors la tête d’une bande de brigands qui terrorisait la campagne normande.

Se rendant compte de sa violence et de sa méchanceté, Robert en chercha la cause et découvrit le mystère de sa naissance. Il se rendit alors à Rome afin de rencontrer le pape puis de se confesser à un ermite qui lui demanda de faire vœu de silence et de disputer sa nourriture aux chiens comme pénitence.

Suite à cet épisode, Robert est recueilli par l’empereur de Rome. À l’époque, des pillards terrorisaient Rome mais personne n’osait les combattre.
Robert le Diable les affronta alors, seul et dissimulé sous son armure. L’empereur promit alors la main de sa fille à ce valeureux chevalier.

Bien que l’ermite l’ait délivré de sa pénitence, “Robert” refusa d’épouser la princesse et vécut en ermite jusqu’à la fin de ses jours.

Le château de
Robert le Diable

Situées sur les hauteurs de Moulineaux, à proximité de Rouen,  les ruines du château de Robert le Diable sont visibles depuis l’autoroute A13 reliant Paris aux plages normandes.

Ce monument fait l’objet de nombreuses interprétations. Certains l’attribuent à Rollon, également prénommé Robert, d’autres à Robert le Magnifique ou encore à son petit-fils Robert Courteheuse.  Il existe même d’autres chroniques de l’histoire qui font figurer Robert de Guiscard ou Robert de Bellême.

Les premiers écrits sur la forteresse de Moulineaux datent de 1180. Jean sans terre effectue plusieurs séjours à Moulineaux entre 1199 et 1204 et divers écrits témoignent de travaux de mise en défense et à l’entretien d’une garnison.  La forteresse fût démantelée au moment de la conquête de la Normandie par Philippe Auguste.

Laissé à l’abandon, le monument a été rénové sous la forme d’un chantier d’insertion à partir de 2009. Les abords du château sont ouverts toute l’année à la visite. Le château de Robert le Diable accueille également tous les ans deux grands événements : le Printemps de Robert le Diable et les Journées du Patrimoine.

> Visitez virtuellement le château de Robert le Diable