Les bureaux et points d’information touristique

Rouen
25, place de la Cathédrale
CS 30666 76008 Rouen
Tél : +33(0)2 32 08 32 40
Bureau de change : +33(0)2 35 89 48 60
Email : accueil@rouentourisme.com

Elbeuf
7 cours Gambetta
76500 Elbeuf
Tél : + 33(0)2 32 96 30 40
Email : lafabrique@metropole-rouen-normandie.fr

Jumièges
Rue Guillaume le Conquérant
76480 Jumièges
Tél : + 33 (0)2 35 37 28 97
Email : jumieges@rouentourisme.com

Duclair
Mairie
Place du Général de Gaulle
76 480 Duclair
Tél : + 33(0)2 35 05 91 50

En savoir plus sur les horaires d'ouverture

pans de bois colombages rouen normanie

Rouen vu par
Autenteo

Nous avons eu le plaisir de recevoir Morgan d’Autenteo. Après une visite du centre-ville avec un de nos guides passionnés, découvrez ses impressions sur notre jolie ville pleine d’histoire !

 

Ma découverte
de Rouen

Quand je ne parcours pas l’Amérique centrale avec les voyageurs AUTENTEO, j’essaie de découvrir un peu plus les villes françaises. Cette semaine, j’en ai profité pour visiter Rouen et je n’ai pas été déçu ! La richesse architecturale, historique et culturelle de cette ville normande est inépuisable. Pour découvrir ce patrimoine normand d’exception, je suis accompagné de Quentin, guide-conférencier à Rouen Normandie Tourisme & Congrès.

La ville
« aux cent clochers »

Ce n’était pas la première fois que je venais à Rouen mais je n’avais jamais pris le temps de m’informer sur cette ancienne cité médiévale. Habituellement, je fais des visites culturelles lorsque je suis dans des pays étrangers en voyage au Pérou ou au Costa Rica.

La décision est prise de remédier à cela et de faire une visite guidée de Rouen, la « ville aux cent clochers ». Comme je souhaite poser toutes les questions qui me traversent l’esprit et que j’aime avoir beaucoup d’anecdotes, je choisis d’être accompagné d’un guide privé. Et c’est avec beaucoup de chance que je me retrouve dans les ruelles pavées de Rouen en compagnie de Quentin, passionné par l’histoire de sa ville. Cette visite guidée m’a rappelé que la France détient un patrimoine architectural et une richesse culturelle qui méritent d’être découvert.

La cathédrale
Notre-Dame de Rouen

Notre promenade culturelle commence au cœur du centre-ville culturel et face à un monument de taille : la cathédrale Notre-Dame de Rouen. Sa construction débute au XIIe siècle et à cette époque, Rouen est la ville la plus riche du royaume de France. Les archevêques qui se succédèrent à la tête du Duché de Normandie ont tous apporté une touche personnelle. Aujourd’hui, l’édifice présente un mélange de trois styles architecturaux gothiques : primitif, rayonnant et flamboyant. Ses dimensions sont gigantesques ! Elle est la cathédrale la plus large de France (61 mètres) et sa flèche de fonte est la plus haute du pays (151 mètres). Quentin pointe du doigt la tour de droite et il m’explique que sa couleur jaune lui a donné le nom de « tour de beurre ». Cette anecdote tient au fait que pour augmenter le nombre de dons destiné à la réalisation de la cathédrale, l’Église catholique promettait aux fidèles contributeurs qu’ils seraient autorisés à manger du beurre pendant le Carême.

Sous le regard
de Claude Monet

Claude Monet est un peintre impressionniste du XIXe siècle. Entre 1892 et 1894, il consacre du temps à peindre la cathédrale Notre-Dame de Rouen. Il réalisera plusieurs toiles à partir de différents points de vue et à différents moments de la journée. Quentin m’emmène dans un des ateliers occupés par Monet qui est aujourd’hui au premier étage de l’office de tourisme de Rouen, ancien Bureau des Finances. Depuis la fenêtre de l’atelier, la cathédrale Notre-Dame de Rouen se dresse majestueusement et je comprends alors l’engouement de Monet pour cet édifice. Mon émerveillement passe à l’amusement au moment où Quentin me livre un secret : bien que Monet ait dédié de nombreuses années à peindre la Cathédrale, il n’y serait rentré qu’une seule fois dans sa vie ! Pour en apprendre davantage sur le travail de Claude Monet, je vous recommande de visiter le Musée des Beaux-Arts de Rouen et sa galerie dédiée à la peinture impressionniste.

Opération #FenetreSurRouen Rouen réseaux sociaux

Les maisons à colombages,
un héritage médiéval

Le centre historique de Rouen a conservé un héritage médiéval. En vous promenant dans les ruelles pavées, vous découvrirez de magnifiques maisons à colombages. Ce style architectural est typique de la période du Bas Moyen-âge. Prenez le temps de les observer et peut-être verrez-vous des détails sculptés sur les façades. La plupart du temps, il s’agit de la représentation d’un saint patron dont la présence devait porter bonheur aux occupants de la maison. Savez-vous à quoi servent les bornes de pierres disposées de part et d’autre des portes d’entrée ? Ce sont des « monte-cheval » qui permettaient de monter à cheval sans l’aide d’un escabeau ou d’un serviteur. Et celles qui longent les murs, savez-vous à quoi elles servent ? Elles permettaient de protéger le mur de l’impact des roues de carrosses. Grâce à Quentin, j’ai appris énormément sur des éléments qui me paraissaient anodins.

Le Gros-Horloge,
emblème de Rouen

Nous poursuivons notre visite de Rouen avec le Gros-Horloge, l’un des monuments historiques les plus emblématiques de la ville. Le Gros-Horloge est une arche de style Renaissance composée d’une horloge astronomique du XIVe siècle. L’édifice enjambe la rue du même nom, située entre la cathédrale Notre-Dame de Rouen et la place du Vieux-Marché. Le Gros-Horloge était un système complet qui permettait de donner l’heure avec une aiguille unique, indiquer les jours de la semaine sur fond de scènes allégoriques et les différentes phases de la lune grâce à une boule de métal. Aujourd’hui, le calendrier lunaire ne fonctionne plus mais vous pouvez toujours voir l’aiguille se déplacer sur le semainier chaque jour à midi. Je remarque qu’un des anges gravés dans la pierre est positionné à l’envers. Quentin m’explique que cette position est un signe de mécontentement des ouvriers qui estimaient être mal payé pour construire l’horloge. Pour en savoir davantage sur ce monument historique et sur le métier d’horloger, je vous conseille de visiter le musée du Gros-Horloge. Cette visite complémentaire vous permettra d’accéder à une plateforme supérieure et d’avoir une vue imprenable sur les toits de la ville et sur la cathédrale Notre-Dame de Rouen.

Sur les traces
de Jeanne d’Arc

Jeanne d’Arc est une figure historique importante du XVe siècle. La jeune femme aurait reçu l’ordre divin de délivrer la France de l’occupation anglaise. En menant les troupes françaises au combat, elle contribua à renverser le cours de la guerre de Cent Ans. Jeanne d’Arc est ensuite capturée, jugée coupable d’hérésie et brûlée vive sur le bûcher à Rouen. Pour commémorer la « Pucelle d’Orléans », l’église Sainte Jeanne d’Arc a été construite en 1979 sur la place du Vieux-Marché. À l’intérieur, vous découvrirez de très beaux vitraux qui racontent des épisodes de la Bible et des légendes moyenâgeuses. En sortant de l’église, vous verrez une grande croix qui marque l’emplacement du bûcher ainsi qu’une statue de Jeanne d’Arc faisant face au lieu de son supplice. De nombreux artisans et commerçants rouennais proposent des produits dérivés à l’effigie du personnage historique. Mon préféré est la « larme de Jeanne D’arc », une amande grillée enrobée de chocolat confectionnée par le célèbre confiseur rouennais Auzou.